COMPTE RENDU DE LA SESSION D’OPTIMISATION ET HARMONISATION DES COMPETENCES LE 23 SEPTEMBRE 2017

23/09/2017

 

COMPTE REUNION SESSION D’OPTIMISATION ET HARMONISATION DES COMPETENCES
Date : 23 septembre 2017
Horaires : 9h30 – 19h30
Lieu : Crowne Plaza, Neuilly sur Seine

 

Formateur :    Monsieur PASSY Patrice

Etaient présents : Madame BELINGA Patricia -Monsieur FOTSO Samuel -Madame ISMAILI Syrine - Madame LEVAILLANT Anne-Claire -Madame LOUKAKOU Arlette - Monsieur NABANA Cyrus - Monsieur NGOLO Raymond - Monsieur PASSI Elie -Madame ROCHARD Sylvie - Madame URBINO Elise - Monsieur AYA Apollinaire

 

La session prévue pour 9h30 a débuté avec l’intervention de Patrice Passy  

 

« HARMONISER LES COMPETENCES »

 

En préliminaire, l’orateur a justifié cette réunion de formation, par une expérience acquise naguère lors d’un séjour de travail en Côte-d’Ivoire à la Direction des grands travaux. L’équipe dont il avait la charge était composée de quinze directeurs départementaux, tous émanant de différentes écoles. Il y avait donc « guerre des écoles », et des difficultés dans l’accomplissement des tâches dues à la pluralité des méthodes.

 

La question qui s’est posée à lui, était de savoir, comment harmoniser ces différentes compétences afin d’avoir une méthode commune.

 

Le même souci s’est présenté au sein de l’UCA. Patrice PASSY a constaté, au regard des différents échanges avec tous les membres, que le rendu des travaux ne correspondait pas à ce qu’il attendait.  Non vis-à-vis de leur qualité, mais dans la présentation et la restitution.

 

« HARMONISER LA COMPREHENSION, LES RENDUS, METTRE EN PLACE UN REFERENTIEL … »

 

Ainsi le besoin s’est fait sentir d’une réunion afin de pouvoir, au sein de l’UCA :

 

1-      Harmoniser la compréhension,

2-      Harmoniser les rendus,

3-      Mettre en place un référentiel de travail.

 

pour que chaque membre puisse, devant un document ou un travail, appliquer la méthode mise en place ensemble et présenter une réponse « UCA ».

 

 

 

 

 

« SESSION D’ACTUALISATION EN INTERNE »

 

Objectif de la formation :

 

*       Apprendre des savoir-faire

*       Maitriser des savoir-être

*       Acquérir un relationnel entre les membres

*       Avoir une vision claire de l’UCA (qui nous sommes et où nous allons)

*       Obtenir des résultats pour les missions futures

 

En avant-propos :

 

§  Un tour de table a été effectué où chaque participant a pu présenter les points de vigilance et d’attente par rapport à cette formation.

 

Monsieur Patrice PASSY, Président de l’UCA, a présenté la vision de l’UCA.

 

®      L’UCA est un lieu de production de nouveaux paradigmes. Dans l’évolution des connaissances intellectuelles dans toutes les sociétés, on constate que cinquante ans après les cadres et les intellectuels d’un Etat sont en mesure d’apporter des réponses endogènes à leur propres préoccupations (transfert des intelligences, des compétences, …). Or, aujourd’hui, ces transferts sont terminés et il n’y a pas de revitalisation de l’intelligence franco-africaine, c’est-à-dire les offres françaises ne correspondent pas ou plus aux besoins et ne répondent plus à la vitesse des évolutions africaines. Il faut dès lors concevoir de nouveaux paradigmes, tels que le Dispositif Industriel National des Accès et la Pensée Stratégique Endogène Africaine qui sont des explications apportées par rapport à nos propres évolutions.

 

®      L’UCA est un lieu de développement des compétences, un lieu des solutions des différents intérêts. L’UCA se positionne comme étant à la fois un centre de recherche, un centre de travail pour pouvoir identifier, détecter un besoin (attente d’un Etat ou/et attente d’un peuple) et à chaque fois qu’il y a un besoin aller vers les Etats, les économies et les intellectuels et leur produire la réponse face à ces besoins. L’UCA se veut comme apporteur de solutions à travers ses experts en innovation sociale.

 

®      L’UCA est une structure de pouvoir et d’influence. L’UCA propose des éléments de savoir qui peuvent impacter les comportements ou les réactions des différentes structures.

 

®      L’UCA produit des formations et met en place toute l’ingénierie qui vise à mieux diffuser ses réponses, ses productions intellectuelles et à améliorer ce qui existe (centre de formation, formations métiers ponctuelles, …).

 

L’UCA est donc chargée de structurer la Pensée Stratégique Endogène Africaine.

 

*      La Pensée Stratégique Endogène Africaine (PSEA) : elle s’inscrit comme une nouvelle vision, de nouveaux paradigmes, une nouvelle doctrine.

 

®      Nouvelle vision car il faut être capable de montrer la maitrise des habiletés tant sur le plan intellectuel que sur le plan économique. Il faut être capable de « coloniser » les autres pensées afin de démontrer leurs points faibles et leurs points forts pour pouvoir faire entendre notre nouvelle vision. Il nous faut alors développer une vision partagée c’est à dire développer une vision conquérante du monde africain par le développement d’un socle commun de connaissances, de croyances, de représentations, d’avenirs et de projection.

 

®      Nouveaux paradigmes car la PSEA organise la destruction créatrice des paradigmes postcoloniaux par un processus d’innovations africain. Ce processus propose d’accompagner nos gouvernements à structurer leurs réponses face à un bouquet de manque, les « sept faims » du peuple appelées communément les thématiques sociales.

Il s’agit :

1.       L’accès à une nourriture en qualité et en quantité suffisantes,

2.       L’accès aux soins de santé,

3.       L'accès au travail et à la sécurité pour tous,

4.       L’accès à un toit décent, à l’eau potable,

5.       L’accès à l’alphabétisation et à l’éducation pour leurs enfants,

6.       L’accès à un avenir sécurisé et commun pour tous,

7.       L’accès à un bien être partagé par tous.

 

®      Nouvelle doctrine à travers le processus de destruction créatrice, grâce aux nouvelles ingénieries africaines. La PSEA est donc l’appareil africain de solutions conçu pour alimenter en solutions, réflexions et actions les acteurs politiques et économiques sur les sept faims du peuple. Il nous faut ici assurer le renouvellement permanent des structures de production des connaissances et fournir selon l’organisation-cible des réponses retenues, des outils techniques de mise en œuvre et d’accès au financement. 

 

*      La Nationale Stratégique (NS) qui est la colonne vertébrale, s’inscrit comme le centre d’expertise où toutes les compétences sont réunies (experts de différents domaines) et elle est chargée de la mise en œuvre de tous les travaux des différentes commissions de l’UCA. C’est le cœur stratégique de l’UCA qui est composé des outils de diffusion, des outils de communication, des outils techniques et d’un MOOC.

®      Outils de diffusion c’est la formation multidisciplinaire. Il s’agit de former d’abord autour de la PSEA dans les différentes structures (universités, chambres de commerce, …). Puis des formations spécifiques, à travers l’institut de sciences criminelles, science criminologique et criminalistique d’Afrique Centrale ; l’institut africain d’études européennes et globales afin de former des spécialistes africains aux négociations internationales et à la gestion des dossiers complexes ; le dispositif industriel national des accès et afin à travers le programme continental MAYELE avec des formations métiers.

 

®       Outils de communication avec les « Assises Nationales des métiers et de la formation » organisées à Brazzaville, ainsi que le 1er sommet des investisseurs privés Europe/Afrique, et enfin à travers les conversations stratégiques et la mise en place d’une vidéothèque.

 

®      Outils techniques :  tel que les « Assises Nationales des métiers et de la formation », et de nombreux autres projets déployés en fin d’année 2017 et au 1er semestre 2018.

 

®      MOOC : plateforme en cours de réalisation

 

Ainsi, La Nationale Stratégique est un outil opérationnel au service du développement.

Dans ce sens, LA NS est un outil de concertation au service du débat politique et citoyen, et un outil de pilotage stratégique au service de l’exécutif.

 

Elle est, par ailleurs, chargée de coordonner un réseau de 8 programmes d’Etat mis en œuvre par des structures désignées sous le vocable d’agences :

 

1.       Agence Nationale Stratégie et Défense                      

2.       Agence pour la reconversion industrielle nationale                                                           

3.       Agence Nationale de Sécurité Economique                                                                     

4.       Agence Nationale de l’Economie de la connaissance                                                               

5.       Agence Nationale de la Prospective                                                                         

6.       Agence Nationale de Management et gestion des crises                                                        

7.       Agence Nationale de l’Africanisation                                                                                     

8.       Le Programme de Formation MAYELE

Au cours de cette journée, les thèmes suivants ont été abordés :

*       Comment rédiger une offre de service ?

*       Comment rédiger une lettre de mission ?

*       Comment présenter et réaliser un dossier évènement ?

*       Comment élaborer les contenus d’une offre de formation ?

*       Comment élaborer et présenter un argumentaire technique ? (La Pensée Stratégique Endogène Africaine et le Dispositif Industriel National des Accès)

 

Une méthode de raisonnement a été mise en place pour présenter les solutions en tenant compte de l’identification, l’utilité, les différents éléments contenus, les exercices, quelles procédures respectées à l’écrit et en présentiel, quelle attitude à avoir avec le client sur le fond et sur la forme...

 

La journée s’est achevée par un jeu de rôle où chacun a présenté l’UCA et la Pensée Stratégique Endogène Africaine dans le but d’élaborer, efficacement, une communication globale et homogène.

 

Les participants ont découvert à travers ceux-ci, un univers nouveau de conceptions et de mise en pratique épistolaire.

 

*       A l’issue de la formation :

 

Il nous faut être capable de passer d’une intelligence individuelle à une réussite collective et être capable de passer d’une réussite individuelle à une intelligence collective car

Nous sommes tous et toutes une partie des solutions africaines.